close

Air Algérie : le vol Alger – Orly gâché par les caprices de certains passagers

Un avion Air Algérie. (Photo par Markus Mainka / Adobe Stock)

Le vol Air Algérie entre Alger et Orly du jeudi 18 janvier s’est déroulé sans turbulences dans les airs, mais avec beaucoup de désagréments au sol.

Avec un retard de 1h30 sur l’horaire de décollage, il a atterri peu avant 19h00 sur le tarmac de l’aéroport parisien alors que son arrivée était prévue peu avant 17h30.

Ce retard n’est pas une surprise. De nombreux vols de la compagnie aérienne algérienne décollent en retard, souvent sans aucune explication convaincante aux passagers.

Les raisons de ces retards sont nombreuses. Parmi lesquelles figure le comportement de certains passagers qui se permettent tout quand ils voyagent à bord de la compagnie aérienne algérienne.

Dans un aéroport d’Alger déjà dépassé et après l’enregistrement où une foule importante de voyageurs faisaient la file devant quelques guichets d’Air Algérie, les passagers ont passé une longue période d’attente dans les contrôles de police.

Avec les vols à destination des Lieux-Saints de l’islam pour la Omra, il y avait du monde jeudi à l’aéroport d’Alger. Il fallait s’armer de patience pour passer les stressants et longs contrôles de la PAF.

Certains passagers ont tenté toutefois de faire les malins pour s’extraire de cette longue file d’attente, prétextant qu’ils risquent de rater leurs vol.

Un passager a cherché par tous les moyens à griller la longue file d’attente. Au lieu de s’adresser aux policiers pour leur ouvrir le chemin, il a préféré négocier maladroitement avec les autres passagers qui sont dans la même situation que lui.

Air Algérie, Alger – Orly : brouhaha dans l’avion, retard et désagréments

« Nous aussi, notre vol est à 15h00 avec Air Algérie », lui a répondu un passager. « Moi, mon vol est à 15h20, j’attends comme tout le monde mon tour », a réagi un autre voyageur.

Face au comportement de certains voyageurs pressés de passer les contrôles, un agent de la PAF a dû intervenir à plusieurs reprises pour remettre de l’ordre.

Après les contrôles de la PAF et de la douane, une autre épreuve attend les passagers de ce vol d’Air Algérie : le retard et les caprices de certains voyageurs.

D’abord, les agents de la compagnie aérienne algérienne qui ont longuement tardé avant d’entamer l’embarquement, avec des informations contradictoires sur les raisons de ce retard.

A un moment, ils ont annoncé que le commandant de bord n’était pas venu, avant se raviser. Finalement, c’était l’avion qui n’était pas encore arrivé. La bonne explication a été fournie par le commandant de bord, une fois l’embarquement terminé.

Pendant l’embarquement, alors que les passagers prenaient place dans l’avion, une passagère a été particulièrement virulente, en vociférait, sans que personne ne comprenne vraiment ce qui se passe. La passagère s’est installée dans une place qui n’est pas la sienne et a refusé de la quitter.

Aimables et patients, les agents de bord d’Air Algérie ont réussi à la calmer et de lui trouver un autre siège. Les autres passagers bloqués dans le couloir ont pu à leur tour prendre place dans l’avion.

La scène a provoqué un brouhaha indescriptible dans l’avion et les moqueries ont fusé de partout sur ce qu’ils
sont devenus les vols d’Air Algérie.

L’avion a ensuite décollé et le vol s’est bien déroulé ensuite, sans turbulences, mais avec beaucoup de désagréments.

SUR LE MEME SUJET :

« Pourquoi Air Algérie ne sert que du poulet à bord ? » La compagnie aérienne répond

Derniers Articles

© Copyright 2024 -voyage-lowcost.